Les Goguettes en trio, mais à quatre

Vous n’aimez pas la politique ? Vous détestez les chansonniers ? Vous ne comprenez rien à l’ironie ? Et vous fuyez les gens qui portent des chemises un peu trop voyantes ? Méfiez-vous car vous pourriez quand même tomber sous le charme des Goguettes (en trio mais à quatre).

Globalement d’accord

Les Goguettes bousculent l’art de la parodie humoristique ! Toujours armés de leur fidèle piano, mais aussi de rutilantes guitares et d’époustouflants synthétiseurs, les quatre acolytes s’en prennent à la chanson française tous azimuts pour traiter de questions aussi diverses que : Quel avenir pour Edouard Philippe ? Comment s’aimer à l’heure du véganisme ? Est-ce que c’était mieux avant ? La roue de secours est-elle une énergie d’avenir ? Peut-on rire de tout ? Même de la Fourme d’Ambert ? Est-ce que les Goguettes font toujours preuve d’« une impertinence salutaire qui déclenche une belle hilarité » comme le prétend un article du Monde ? Vous le saurez en allant voir leur nouveau spectacle, un spectacle archi-consensuel, mais alors consensuel à un point que vous n’imaginez même pas. Il s’intitule : « Globalement d’accord ».

Le quatuor qui s’est formé en 2013 a vu sa notoriété exploser pendant le confinement, avec la reprise sur les réseaux sociaux de « Vesoul » de Jacques Brel, rebaptisée « T’as voulu voir le salon ». Avec plusieurs millions de vues sur internet, le paradoxe de cette période hors norme : toutes les salles de spectacles sont fermées, les Goguettes sont séparés, confinés, mais n’ont jamais eu autant de succès !

Sur scène, le quatuor brocarde le monde politique, s’empare des petites et grandes polémiques et se régale « d’être dans la tradition du Bouffon du Roi ».

La presse en parle :

Le Parisien : « La salle est hilare. Filez les voir ! »
Télérama : « Beaucoup de dérision, et une sacrée suite dans les idées »

Mise en scène : Yéshé Henneguelle